En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Nos dernières pages -
 
    Imprimer la page...
 
 
 
 
 

Nos dernières pages -

le site de l'Aeloc


Enseignement de l'occitan, langue d'oc, enseignement du provencal, projets culturels, Occitanie, formation, livres et albums pour enfants, interventions dans les écoles, carnaval, colloques, spectacles...


COMMUNIQUÉ de la Ligue de l’enseignement - par beeth le 18/10/2020 - 11:21 

COMMUNIQUÉ
Vendredi 17 octobre 2020

Bouleversée par l’attentat effroyable dont a été victime un enseignant, la Ligue de l’enseignement dénonce un acte barbare islamiste qui nous touche toutes et tous. Les militantes et les militants de la Ligue de l’enseignement partagent la douleur de la famille de ce professeur, de ses proches et de ses collègues. Cet enseignant faisait son métier en transmettant à ses élèves les valeurs de la République, à travers la formation d’un esprit critique et la compréhension de ce qu’est la liberté d’expression. Personne ne peut contester et encore moins refuser un enseignement partie intégrante des programmes de l’école de la République. C’est la nation toute entière qui doit apporter sa solidarité à l’ensemble de la communauté enseignante pour que de tels actes ne puissent pas se reproduire.

La Ligue
de l’enseignement
3, rue Juliette Récamier
75341 Paris cedex 07

COMMUNIQUÉ de la Ligue de l’enseignement - par beeth le 18/10/2020 - 11:21 

COMMUNIQUÉ
Vendredi 17 octobre 2020

Bouleversée par l’attentat effroyable dont a été victime un enseignant, la Ligue de l’enseignement dénonce un acte barbare islamiste qui nous touche toutes et tous. Les militantes et les militants de la Ligue de l’enseignement partagent la douleur de la famille de ce professeur, de ses proches et de ses collègues. Cet enseignant faisait son métier en transmettant à ses élèves les valeurs de la République, à travers la formation d’un esprit critique et la compréhension de ce qu’est la liberté d’expression. Personne ne peut contester et encore moins refuser un enseignement partie intégrante des programmes de l’école de la République. C’est la nation toute entière qui doit apporter sa solidarité à l’ensemble de la communauté enseignante pour que de tels actes ne puissent pas se reproduire.

La Ligue
de l’enseignement
3, rue Juliette Récamier
75341 Paris cedex 07

(18/10/2020 - 11:21)

Pour que vivent nos langues - par beeth le 07/10/2020 - 14:25 

Pour_que_vivent.png

Devant la situation désastreuse faite aux langues de France

dans l’enseignement et selon l’appel national du Collectif

une journée de protestation a été organisée le samedi 10 Octobre

DANS L’ACADÉMIE D’AIX-MARSEILLE

Le rassemblement organisé par le Félibrige devant le Rectorat d’Aix était limité à 10 personnes à la suite des mesures sanitaires prises par la Préfecture des Bouches du Rhône.

PQVNL-10-10-2020-Aix13-rectorat.jpeg

Il a été décidé de dupliquer les lieux de rassemblements. D’autres rassemblements, également limités, ont donc eu lieu à :

-       Avignon, préfecture

PQVNL-10-10-2020-Avignon2-prefecture84.jpeg     20201010_Avignon_PP.jpeg  

Inspection Académique de Vaucluse

20201010_IAAvignon.jpeg

-        Carpentras

20201010_Carpentras.jpeg

-       Marseille, préfecture (limité à 10 personnes)

-       Arles, sous-préfecture (limité à 10 personnes)

PQVNL-10-10-2020-Arles13.jpeg

-       Bollène, lycée (limité à 30 personnes)

-       Sisteron

PQVNL-10-10-2020-Sisteron04.jpeg

            


DANS L’ACADÉMIE DE NICE

« Ce même jour, le collectif "Pour Que Vivent Nos Langues" auquel notre fédération (FELCO) appartient  a décrété que ce serait une journée d'action pour les Langues de France. Dans cet esprit, le bureau de l'APLR a décidé d'organiser l'assemblée générale à cette date et nous recevrons la presse à l'issue de la réunion afin de marquer le coup et d'attirer l'attention de l'opinion sur la situation de notre enseignement. Nous aurons également l'honneur de recevoir à cette occasion les élus qui souhaitent défendre, aider et manifester leur soutien à notre langue ». 

Le Félibrige a organisé un rassemblement

limité à 10 personnes à Toulon, devant l’Inspection Académique (DSDEN)

PQVNL-10-10-2020-Toulon83.jpeg

Nice-Matin_2020-10.png

AILLEURS

Le Félibrige a organisé un rassemblement limité à 10 personnes à Nîmes, au Carré d’Art.

Des rassemblements ont eu lieu à Lille, Bayonne, Ajaccio, Strasbourg et Grenoble.

A Montpellier, le CREO-Languedoc et le CREO-Toulouse  ont organisé une réunion salle Pelloutier à Antigone à 11 heures, suivie d’une déambulation « festive, poétique et musicale ».

Pour que vivent nos langues - par beeth le 07/10/2020 - 14:25 

Pour_que_vivent.png

Devant la situation désastreuse faite aux langues de France

dans l’enseignement et selon l’appel national du Collectif

une journée de protestation a été organisée le samedi 10 Octobre

DANS L’ACADÉMIE D’AIX-MARSEILLE

Le rassemblement organisé par le Félibrige devant le Rectorat d’Aix était limité à 10 personnes à la suite des mesures sanitaires prises par la Préfecture des Bouches du Rhône.

PQVNL-10-10-2020-Aix13-rectorat.jpeg

Il a été décidé de dupliquer les lieux de rassemblements. D’autres rassemblements, également limités, ont donc eu lieu à :

-       Avignon, préfecture

PQVNL-10-10-2020-Avignon2-prefecture84.jpeg     20201010_Avignon_PP.jpeg  

Inspection Académique de Vaucluse

20201010_IAAvignon.jpeg

-        Carpentras

20201010_Carpentras.jpeg

-       Marseille, préfecture (limité à 10 personnes)

-       Arles, sous-préfecture (limité à 10 personnes)

PQVNL-10-10-2020-Arles13.jpeg

-       Bollène, lycée (limité à 30 personnes)

-       Sisteron

PQVNL-10-10-2020-Sisteron04.jpeg

            


DANS L’ACADÉMIE DE NICE

« Ce même jour, le collectif "Pour Que Vivent Nos Langues" auquel notre fédération (FELCO) appartient  a décrété que ce serait une journée d'action pour les Langues de France. Dans cet esprit, le bureau de l'APLR a décidé d'organiser l'assemblée générale à cette date et nous recevrons la presse à l'issue de la réunion afin de marquer le coup et d'attirer l'attention de l'opinion sur la situation de notre enseignement. Nous aurons également l'honneur de recevoir à cette occasion les élus qui souhaitent défendre, aider et manifester leur soutien à notre langue ». 

Le Félibrige a organisé un rassemblement

limité à 10 personnes à Toulon, devant l’Inspection Académique (DSDEN)

PQVNL-10-10-2020-Toulon83.jpeg

Nice-Matin_2020-10.png

AILLEURS

Le Félibrige a organisé un rassemblement limité à 10 personnes à Nîmes, au Carré d’Art.

Des rassemblements ont eu lieu à Lille, Bayonne, Ajaccio, Strasbourg et Grenoble.

A Montpellier, le CREO-Languedoc et le CREO-Toulouse  ont organisé une réunion salle Pelloutier à Antigone à 11 heures, suivie d’une déambulation « festive, poétique et musicale ».

(07/10/2020 - 14:25)

(02/07/2020 - 07:51)

Calandreta de Valréas - par beeth le 01/07/2020 - 14:16 

L’AELOC demande à tous de soutenir l’ouverture
 de la Calandreta de Valréas

Un message de l'école Calandreta de Valréas:
 

La Calandreta de Valréas (Vaucluse) ouvre ses portes
le 1° Septembre 2020

Nous avons besoin de votre soutien financier.

Elodie sera l’enseignante. Erika, qui apprend le provençal depuis quelques mois, sera l’aide-maternelle. Nous aurons en charge ces emplois pendant cinq ans

Nous avons eu la chance de récupérer du mobilier auprès de particuliers  et d’associations. Mais nous devons réaliser des travaux de plomberie, d’électricité et de revêtements de sols pour environ 6 000 €.

Nous démarrons et c’est difficile… d’autant plus que nous tenons à ce que la Calandreta soit accessible à tous.

Merci, à vous qui êtes attachés à la langue d’oc, pour l’aide que vous pourrez nous apporter par don ponctuel ou par virement régulier ! Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Les chèques sont à envoyer à :

Calandreta de Vauriàs
chez G. Vaton    2 route de la cave     26110  Vinsobres

Merci !

rib_Calandreta.jpg

Calandreta de Valréas - par beeth le 01/07/2020 - 14:16 

L’AELOC demande à tous de soutenir l’ouverture
 de la Calandreta de Valréas

Un message de l'école Calandreta de Valréas:
 

La Calandreta de Valréas (Vaucluse) ouvre ses portes
le 1° Septembre 2020

Nous avons besoin de votre soutien financier.

Elodie sera l’enseignante. Erika, qui apprend le provençal depuis quelques mois, sera l’aide-maternelle. Nous aurons en charge ces emplois pendant cinq ans

Nous avons eu la chance de récupérer du mobilier auprès de particuliers  et d’associations. Mais nous devons réaliser des travaux de plomberie, d’électricité et de revêtements de sols pour environ 6 000 €.

Nous démarrons et c’est difficile… d’autant plus que nous tenons à ce que la Calandreta soit accessible à tous.

Merci, à vous qui êtes attachés à la langue d’oc, pour l’aide que vous pourrez nous apporter par don ponctuel ou par virement régulier ! Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Les chèques sont à envoyer à :

Calandreta de Vauriàs
chez G. Vaton    2 route de la cave     26110  Vinsobres

Merci !

rib_Calandreta.jpg

(01/07/2020 - 14:16)

Amour? Dangerous ! - par beeth le 07/05/2020 - 21:41 

Une information de Didier MAURELL, Professeur d'occitan-Langue d'oc


Chers tous,
Voici le nouvel épisode de notre film "Amour? Dangerous !", réalisé par les élèves des lycées d'Aix et de Vitrolles :
 
INQUISICIOUN  /  INQUISITION

 
Capture_du_2020-05-07_21-44-53.jpg
 

Dans Imagine, John Lennon avait rêvé d'un monde sans violence, sans guerre, sans inquisition.

Mais, dans ce New York de 2050, la réalité est bien différente.

L'affrontement entre les défenseurs de la liberté et les tenants d'un

ordre totalitaire  et  sécuritaire s'envenime.  Malgré  l'aide  des

chevaliers troubadours comme Pèire Cardenal ou Gaulcem Faidit,

les défenseurs de la liberté perdent du terrain.

Leur situation s'aggrave soudain 
quand trois nouveaux chevaliers troubadours,

dont l'abominable Folquet de

Marseille et Marcabrun, viennent servir

l'Inquisition.

Si vous n'avez pas vu les épisodes précédents, c'est simple : cliquez sur le lien et vous arriverez sur le site de la vidéo. Cliquez alors sur l'image logo de la chaîne youtube Libertatimage.

Vous trouverez là les autres parties.

Didier MAURELL

Amour? Dangerous ! - par beeth le 07/05/2020 - 21:41 

Une information de Didier MAURELL, Professeur d'occitan-Langue d'oc


Chers tous,
Voici le nouvel épisode de notre film "Amour? Dangerous !", réalisé par les élèves des lycées d'Aix et de Vitrolles :
 
INQUISICIOUN  /  INQUISITION

 
Capture_du_2020-05-07_21-44-53.jpg
 

Dans Imagine, John Lennon avait rêvé d'un monde sans violence, sans guerre, sans inquisition.

Mais, dans ce New York de 2050, la réalité est bien différente.

L'affrontement entre les défenseurs de la liberté et les tenants d'un

ordre totalitaire  et  sécuritaire s'envenime.  Malgré  l'aide  des

chevaliers troubadours comme Pèire Cardenal ou Gaulcem Faidit,

les défenseurs de la liberté perdent du terrain.

Leur situation s'aggrave soudain 
quand trois nouveaux chevaliers troubadours,

dont l'abominable Folquet de

Marseille et Marcabrun, viennent servir

l'Inquisition.

Si vous n'avez pas vu les épisodes précédents, c'est simple : cliquez sur le lien et vous arriverez sur le site de la vidéo. Cliquez alors sur l'image logo de la chaîne youtube Libertatimage.

Vous trouverez là les autres parties.

Didier MAURELL

(07/05/2020 - 21:41)

Pétition "Pour que vivent nos langues" - par beeth le 28/03/2020 - 19:29 

L’AELOC APPELLE TOUS SES MEMBRES ET SYMPATHISANTS

A SIGNER ET DIFFUSER LARGEMENT

la pétition contre la dégradation

de l’enseignement de notre langue

lancée par la coordination régionale du mouvement « Pour que vivent nos langues » (Félibrige, IEO, Forum d’oc, AELOC, APLR, Calandretas)

Connectez-vous : http://chng.it/NTd59RCTMx

Pour_que_vivent.jpg

NON A LA DISPARITION DE L’ENSEIGNEMENT

DE NOTRE LANGUE RÉGIONALE

PROVENÇAL - NIÇOIS - ALPIN

Nous disons NON aux suppressions d’heures de cours de langue régionale dans les lycées et collèges suite aux réformes Blanquer et aux réductions des moyens ministériels ;

Nous demandons :

  • Une augmentation du nombre de postes de professeurs certifiés et agrégés d’occitan-langue d’oc enseignant le provençal, le niçois ou l’alpin, et des écoles où on enseigne la langue régionale ;

  • Le rétablissement des postes supprimés de conseiller pédagogique de langue régionale dans l’enseignement primaire et leur création là où ils n’existent pas encore ;

  • Le rétablissement de la formation en langue régionale des futurs professeurs des écoles dans les instituts de formation des maîtres (INSPÉ) ;

  • La mise en place d’un plan de développement de l’enseignement de notre langue régionale par convention avec le Conseil Régional et les Conseils Départementaux conformément à la loi ;

Parce que la langue originelle de notre région est ce qui fait depuis mille ans notre identité commune d’où que nous y soyons venus, et qu’elle est une part de l’identité des autres pays de langue d’oc et donc de la France ;

Parce qu’elle nous rend solidaires des autres langues de France (corse, catalan, arménien …) ou d’immigration présentes sur notre territoire ;

Parce qu’elle prépare nos élèves au bilinguisme précoce et les ouvre vers les langues voisines d’Europe et de Méditerranée.

Pétition "Pour que vivent nos langues" - par beeth le 28/03/2020 - 19:29 

L’AELOC APPELLE TOUS SES MEMBRES ET SYMPATHISANTS

A SIGNER ET DIFFUSER LARGEMENT

la pétition contre la dégradation

de l’enseignement de notre langue

lancée par la coordination régionale du mouvement « Pour que vivent nos langues » (Félibrige, IEO, Forum d’oc, AELOC, APLR, Calandretas)

Connectez-vous : http://chng.it/NTd59RCTMx

Pour_que_vivent.jpg

NON A LA DISPARITION DE L’ENSEIGNEMENT

DE NOTRE LANGUE RÉGIONALE

PROVENÇAL - NIÇOIS - ALPIN

Nous disons NON aux suppressions d’heures de cours de langue régionale dans les lycées et collèges suite aux réformes Blanquer et aux réductions des moyens ministériels ;

Nous demandons :

  • Une augmentation du nombre de postes de professeurs certifiés et agrégés d’occitan-langue d’oc enseignant le provençal, le niçois ou l’alpin, et des écoles où on enseigne la langue régionale ;

  • Le rétablissement des postes supprimés de conseiller pédagogique de langue régionale dans l’enseignement primaire et leur création là où ils n’existent pas encore ;

  • Le rétablissement de la formation en langue régionale des futurs professeurs des écoles dans les instituts de formation des maîtres (INSPÉ) ;

  • La mise en place d’un plan de développement de l’enseignement de notre langue régionale par convention avec le Conseil Régional et les Conseils Départementaux conformément à la loi ;

Parce que la langue originelle de notre région est ce qui fait depuis mille ans notre identité commune d’où que nous y soyons venus, et qu’elle est une part de l’identité des autres pays de langue d’oc et donc de la France ;

Parce qu’elle nous rend solidaires des autres langues de France (corse, catalan, arménien …) ou d’immigration présentes sur notre territoire ;

Parce qu’elle prépare nos élèves au bilinguisme précoce et les ouvre vers les langues voisines d’Europe et de Méditerranée.

(28/03/2020 - 19:29)

Pour Que Vivent Nos Langues - par beeth le 06/03/2020 - 21:26 

Pour_que_vivent.jpg

COLLECTIF NATIONAL « POUR QUE VIVENT NOS LANGUES »

Comité régional Provence-Alpes-Pays Niçois

En raison des mesures de confinement

REPORT DU RASSEMBLEMENT RÉGIONAL

DEVANT LE RECTORAT D’AIX-EN PROVENCE

prévu pour le Samedi 4 Avril 2020 à 11 heures

Une date ultérieure sera arrêtée pour le rassemblement

Les revendications sont naturellement maintenues

et continueront à être présentées au recteur de l’Académie de Nice, et celui de l’Académie d’Aix-Marseille, siège de la région académique, lors du Conseil Académique de la langue régionale qu’il a décidé de réunir le 30 Avril

Non à la disparition programmée

de l’enseignement de notre langue régionale

Provençal - Niçois - Alpin

Nous disons NON aux suppressions d’heures de cours de langue régionale dans les lycées et collèges suite aux réformes Blanquer et aux réductions des moyens ministériels ;

Nous demandons :

  • Une augmentation du nombre de postes de professeurs certifiés et agrégés d’occitan-langue d’oc enseignant le provençal, le niçois ou l’alpin, et des écoles où on enseigne la langue régionale ;

  • Le rétablissement des postes supprimés de conseiller pédagogique de langue régionale dans l’enseignement primaire et leur création là où ils n’existent pas encore ;

  • Le rétablissement de la formation en langue régionale des futurs professeurs des écoles dans les instituts de formation des maîtres (INSPÉ) ;

  • La mise en place d’un plan de développement de l’enseignement de notre langue régionale par convention avec le Conseil Régional et les Conseils Départementaux conformément à la loi ;

Parce que la langue originelle de notre région est ce qui fait depuis mille ans notre identité commune d’où que nous y soyons venus, et qu’elle est une part de l’identité des autres pays de langue d’oc et donc de la France ;

Parce qu’elle nous rend solidaires des autres langues de France (corse, catalan, arménien …) ou d’immigration présentes sur notre territoire ;

Parce qu’elle prépare nos élèves au bilinguisme précoce et les ouvre vers les langues voisines d’Europe et de Méditerranée

Pour Que Vivent Nos Langues - par beeth le 06/03/2020 - 21:26 

Pour_que_vivent.jpg

COLLECTIF NATIONAL « POUR QUE VIVENT NOS LANGUES »

Comité régional Provence-Alpes-Pays Niçois

En raison des mesures de confinement

REPORT DU RASSEMBLEMENT RÉGIONAL

DEVANT LE RECTORAT D’AIX-EN PROVENCE

prévu pour le Samedi 4 Avril 2020 à 11 heures

Une date ultérieure sera arrêtée pour le rassemblement

Les revendications sont naturellement maintenues

et continueront à être présentées au recteur de l’Académie de Nice, et celui de l’Académie d’Aix-Marseille, siège de la région académique, lors du Conseil Académique de la langue régionale qu’il a décidé de réunir le 30 Avril

Non à la disparition programmée

de l’enseignement de notre langue régionale

Provençal - Niçois - Alpin

Nous disons NON aux suppressions d’heures de cours de langue régionale dans les lycées et collèges suite aux réformes Blanquer et aux réductions des moyens ministériels ;

Nous demandons :

  • Une augmentation du nombre de postes de professeurs certifiés et agrégés d’occitan-langue d’oc enseignant le provençal, le niçois ou l’alpin, et des écoles où on enseigne la langue régionale ;

  • Le rétablissement des postes supprimés de conseiller pédagogique de langue régionale dans l’enseignement primaire et leur création là où ils n’existent pas encore ;

  • Le rétablissement de la formation en langue régionale des futurs professeurs des écoles dans les instituts de formation des maîtres (INSPÉ) ;

  • La mise en place d’un plan de développement de l’enseignement de notre langue régionale par convention avec le Conseil Régional et les Conseils Départementaux conformément à la loi ;

Parce que la langue originelle de notre région est ce qui fait depuis mille ans notre identité commune d’où que nous y soyons venus, et qu’elle est une part de l’identité des autres pays de langue d’oc et donc de la France ;

Parce qu’elle nous rend solidaires des autres langues de France (corse, catalan, arménien …) ou d’immigration présentes sur notre territoire ;

Parce qu’elle prépare nos élèves au bilinguisme précoce et les ouvre vers les langues voisines d’Europe et de Méditerranée

(06/03/2020 - 21:26)

LETTRE HEBDOMADAIRE DE L’EXPRESS - par beeth le 22/01/2020 - 10:10 

TRÈS IMPORTANT

S’INSCRIRE D’URGENCE À LA LETTRE HEBDOMADAIRE DE L’EXPRESS

SUR LES LANGUES RÉGIONALES

Il est capital de conserver sur un grand média national une chronique hebdomadaire favorable aux langues de France. Le journaliste qui la rédige nous signale que sa pérennisation va être examinée très prochainement par la rédaction du magazine et son maintien dépendra du nombre d’abonnés à la lettre numérisée. Il nous faut impérativement s’y inscrire en masse, c’est très simple et gratuit.

L’équipe de l’AELOC


             SUR LE BOUT DES LANGUES : C'EST LE MOMENT OU JAMAIS !

Vous le savez : rares sont les médias nationaux à s'intéresser aux langues de France, et je suis heureux et fier que l'Express soit l'un de ceux-là.
Vous le savez aussi : la presse écrite traverse une conjoncture difficile et il lui faut faire des choix. Concrètement, L'Express devra décider dans les semaines qui viennent de pérenniser ou non ma lettre d'information. Sa réponse dépend en partie de vous. Tout dépendra en effet du nombre d'inscrits qu'elle comptera au moment de l'arbitrage. Plus celui-ci sera élevé, plus sa pérennité sera assurée.
Dès lors, si vous jugez cette lettre digne d'intérêt, inscrivez-vous (si ce n'est déjà fait) et/ou faites inscrire vos relations. La démarche est d'autant plus facile que cette lettre est totalement gratuite.
Il suffit pour cela d'indiquer son adresse de messagerie en suivant le lien ci-dessous :

https://bit.ly/2L5eECJ

Michel Feltin-Palas, Journaliste à l'EXPRESS
 

LETTRE HEBDOMADAIRE DE L’EXPRESS - par beeth le 22/01/2020 - 10:10 

TRÈS IMPORTANT

S’INSCRIRE D’URGENCE À LA LETTRE HEBDOMADAIRE DE L’EXPRESS

SUR LES LANGUES RÉGIONALES

Il est capital de conserver sur un grand média national une chronique hebdomadaire favorable aux langues de France. Le journaliste qui la rédige nous signale que sa pérennisation va être examinée très prochainement par la rédaction du magazine et son maintien dépendra du nombre d’abonnés à la lettre numérisée. Il nous faut impérativement s’y inscrire en masse, c’est très simple et gratuit.

L’équipe de l’AELOC


             SUR LE BOUT DES LANGUES : C'EST LE MOMENT OU JAMAIS !

Vous le savez : rares sont les médias nationaux à s'intéresser aux langues de France, et je suis heureux et fier que l'Express soit l'un de ceux-là.
Vous le savez aussi : la presse écrite traverse une conjoncture difficile et il lui faut faire des choix. Concrètement, L'Express devra décider dans les semaines qui viennent de pérenniser ou non ma lettre d'information. Sa réponse dépend en partie de vous. Tout dépendra en effet du nombre d'inscrits qu'elle comptera au moment de l'arbitrage. Plus celui-ci sera élevé, plus sa pérennité sera assurée.
Dès lors, si vous jugez cette lettre digne d'intérêt, inscrivez-vous (si ce n'est déjà fait) et/ou faites inscrire vos relations. La démarche est d'autant plus facile que cette lettre est totalement gratuite.
Il suffit pour cela d'indiquer son adresse de messagerie en suivant le lien ci-dessous :

https://bit.ly/2L5eECJ

Michel Feltin-Palas, Journaliste à l'EXPRESS
 

(22/01/2020 - 10:10)

Pour Que Vivent Nos Langues - par beeth le 28/10/2019 - 19:18 

Mobilisation Générale Pour Que Vivent Nos Langues

Nos langues, ce sont l’occitan-langue d’oc, le basque, le breton, le catalan, le corse, le flamand occidental, l'allemand standard et dialectal alsacien et mosellan, le savoyard (arpitan-francoprovençal), les langues d'Oïl, les créoles et les langues autochtones des territoires des Outre-Mer.

Toutes résistent en France pour ne pas disparaître car elles figurent toutes à l’inventaire des « langues menacées de disparition » établi par l’Unesco. Malgré l’élan mondial pour que biodiversité naturelle et biodiversité culturelle soient enfin considérées et préservées, malgré les textes internationaux qui régissent les droits de l’Homme et les droits des peuples, l’État français, en dépit de multiples condamnations par l’ONU, continue son œuvre de destruction du patrimoine immatériel millénaire que sont nos langues et nos cultures.
 

Signez la pétition

Pour Que Vivent Nos Langues - par beeth le 28/10/2019 - 19:18 

Mobilisation Générale Pour Que Vivent Nos Langues

Nos langues, ce sont l’occitan-langue d’oc, le basque, le breton, le catalan, le corse, le flamand occidental, l'allemand standard et dialectal alsacien et mosellan, le savoyard (arpitan-francoprovençal), les langues d'Oïl, les créoles et les langues autochtones des territoires des Outre-Mer.

Toutes résistent en France pour ne pas disparaître car elles figurent toutes à l’inventaire des « langues menacées de disparition » établi par l’Unesco. Malgré l’élan mondial pour que biodiversité naturelle et biodiversité culturelle soient enfin considérées et préservées, malgré les textes internationaux qui régissent les droits de l’Homme et les droits des peuples, l’État français, en dépit de multiples condamnations par l’ONU, continue son œuvre de destruction du patrimoine immatériel millénaire que sont nos langues et nos cultures.
 

Signez la pétition

(28/10/2019 - 19:18)

L’ÉDUCATION NATIONALE S’ACHARNE À NOUVEAU CONTRE LE PROVENÇAL - par beeth le 27/02/2019 - 14:28 

Dans l’Académie d’Aix-Marseille

L’ÉDUCATION NATIONALE S’ACHARNE À NOUVEAU CONTRE LE PROVENÇAL

Après le saccage de l’enseignement d’occitan-langue d’oc dans les lycées, voici que le département des Bouches du Rhône s’attaque aux postes de conseillers pédagogiques de langue régionale dans l’enseignement primaire.

Dans la réunion du Comité technique spécial départemental du 25 Février à Marseille, qui discute avec les syndicats des ouvertures et suppressions de postes, l’Administration a annoncé qu’elle fermait l’un des trois postes de conseillers pédagogiques de la Mission de Langue Régionale, qui avait déjà perdu précédemment un poste.

Rappelons que les Bouches du Rhône ont trois écoles bilingues, vingt-trois écoles semi-bilingues qui mènent une expérience spécifique unique en France, et 84 écoles où se donne une initiation à la langue.

Outre les protestations qui sont en train de s’organiser, l’équipe de l’AELOC demande à tous ceux qui soutiennent la promotion de notre langue, associations ou individus, de se manifester auprès des autorités académiques du département pour demander la révision de cette mesure, et protester une fois encore contre les réductions d’heures dans le second degré, ainsi que de solliciter les élus pour qu’ils se mobilisent de leur côté.

Monsieur le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale

D.S.D.E.N.

28 boulevard Charles Nédélec

13231 Marseille Cedex 01

L’ÉDUCATION NATIONALE S’ACHARNE À NOUVEAU CONTRE LE PROVENÇAL - par beeth le 27/02/2019 - 14:28 

Dans l’Académie d’Aix-Marseille

L’ÉDUCATION NATIONALE S’ACHARNE À NOUVEAU CONTRE LE PROVENÇAL

Après le saccage de l’enseignement d’occitan-langue d’oc dans les lycées, voici que le département des Bouches du Rhône s’attaque aux postes de conseillers pédagogiques de langue régionale dans l’enseignement primaire.

Dans la réunion du Comité technique spécial départemental du 25 Février à Marseille, qui discute avec les syndicats des ouvertures et suppressions de postes, l’Administration a annoncé qu’elle fermait l’un des trois postes de conseillers pédagogiques de la Mission de Langue Régionale, qui avait déjà perdu précédemment un poste.

Rappelons que les Bouches du Rhône ont trois écoles bilingues, vingt-trois écoles semi-bilingues qui mènent une expérience spécifique unique en France, et 84 écoles où se donne une initiation à la langue.

Outre les protestations qui sont en train de s’organiser, l’équipe de l’AELOC demande à tous ceux qui soutiennent la promotion de notre langue, associations ou individus, de se manifester auprès des autorités académiques du département pour demander la révision de cette mesure, et protester une fois encore contre les réductions d’heures dans le second degré, ainsi que de solliciter les élus pour qu’ils se mobilisent de leur côté.

Monsieur le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale

D.S.D.E.N.

28 boulevard Charles Nédélec

13231 Marseille Cedex 01

(27/02/2019 - 14:28)

L’ENSENHAMENT SEGONDARI MENAÇAT - par beeth le 04/02/2019 - 13:59 

L’ENSENHAMENT SEGONDARI DE L’OCCITAN-LENGA D’ÒC ES MENAÇAT

L’AELOC apello à amplifica l’acien

Pèr coumença de reguigna contro lei mesuro sènso precedènt presso pèr lou Menistèri e lei Reitourat qu’escagasson l’ensignamen de la lengo dins lei licèu, nouastro federacien naciounalo la FELCO apello à participa ei manifestacien dóu dimars 5 de Febrié. Vaqui soun messàgi em’aquéu de nouastre representant à l’AG de la FELCO Matiéu Poitavin.

Bonjorn a totes, l'AG de la FELCO, que recampèt aqueste dissabte un fum de mond venguts de totas las acadèmias (mercé a eles !), sona los collègas a participar a las manifestacions de dimars 5 de febrier. Demanda es facha a totes

- de portar de drapèls occitans e mai de la FELCO, de preveire musica

- de prene las bandièras quand n'i a.

- d'estampar e d'escampilhar de tractes sus la reforma (qualques modèls en PJ, que podètz adaptar a la situacion de l'endrech). NB : se tròp de fraisses, la FELCO pòt ajudar. Mercé de dire per retorn qual accepta de menar aquela accion d'estampatge e de tractatge.

- de mediatizar los preséncia : fòtos sus los malhums socials.

De legir l'excellenta cronica de Felip Martel : https://dis-leur.fr/chronique-occitane-avec-la-reforme-blanquer-la-chasse-au-patois-est-rouverte/

Amistats a totes, Maria-Joana Verny

20190203_tract_felco_V1.jpg

Lei professors de provençau de la Vauclusa seràn a la gara d’Avinhon a 10.30 de matin. Se podètz, vosautres leis associacions,  menar fòrça bandieras per sosténer l’ensinhament nòstre seriá flame. Fasètz seguir ! Mobilisatz lo mai de mond possible. Gramaci.

Matieu Poitavin, administrator de l’AELOC

L’ENSENHAMENT SEGONDARI MENAÇAT - par beeth le 04/02/2019 - 13:59 

L’ENSENHAMENT SEGONDARI DE L’OCCITAN-LENGA D’ÒC ES MENAÇAT

L’AELOC apello à amplifica l’acien

Pèr coumença de reguigna contro lei mesuro sènso precedènt presso pèr lou Menistèri e lei Reitourat qu’escagasson l’ensignamen de la lengo dins lei licèu, nouastro federacien naciounalo la FELCO apello à participa ei manifestacien dóu dimars 5 de Febrié. Vaqui soun messàgi em’aquéu de nouastre representant à l’AG de la FELCO Matiéu Poitavin.

Bonjorn a totes, l'AG de la FELCO, que recampèt aqueste dissabte un fum de mond venguts de totas las acadèmias (mercé a eles !), sona los collègas a participar a las manifestacions de dimars 5 de febrier. Demanda es facha a totes

- de portar de drapèls occitans e mai de la FELCO, de preveire musica

- de prene las bandièras quand n'i a.

- d'estampar e d'escampilhar de tractes sus la reforma (qualques modèls en PJ, que podètz adaptar a la situacion de l'endrech). NB : se tròp de fraisses, la FELCO pòt ajudar. Mercé de dire per retorn qual accepta de menar aquela accion d'estampatge e de tractatge.

- de mediatizar los preséncia : fòtos sus los malhums socials.

De legir l'excellenta cronica de Felip Martel : https://dis-leur.fr/chronique-occitane-avec-la-reforme-blanquer-la-chasse-au-patois-est-rouverte/

Amistats a totes, Maria-Joana Verny

20190203_tract_felco_V1.jpg

Lei professors de provençau de la Vauclusa seràn a la gara d’Avinhon a 10.30 de matin. Se podètz, vosautres leis associacions,  menar fòrça bandieras per sosténer l’ensinhament nòstre seriá flame. Fasètz seguir ! Mobilisatz lo mai de mond possible. Gramaci.

Matieu Poitavin, administrator de l’AELOC

(04/02/2019 - 13:59)

Appel du Forum d’Oc aux élus - par beeth le 10/06/2018 - 11:28 

L’AELOC soutient l’Appel du Forum d’Oc aux élus de la Région

contre la dégradation de l’enseignement de la langue

Cet Appel (à lire ci-dessous ou en ligne ici) a été adressé à tous les députés, sénateurs, maires, conseillers régionaux et départementaux pour les alerter sur la situation de l’enseignement de la langue.

Il leur demande de prendre une initiative qui pourrait commencer par la mise en place d’Etats Généraux pour la transmission de la langue aux jeunes générations.

Le chantier doit être ouvert en même temps au niveau national et régional, et l’Appel propose une liste de mesures immédiates et gratuites qui supprimeraient déjà une grande partie des obstacles.

Il est demandé à tous de faire connaître cet Appel et de sensibiliser les élus de son entourage.


 

Appel du Forum d’Oc aux élus - par beeth le 10/06/2018 - 11:28 

L’AELOC soutient l’Appel du Forum d’Oc aux élus de la Région

contre la dégradation de l’enseignement de la langue

Cet Appel (à lire ci-dessous ou en ligne ici) a été adressé à tous les députés, sénateurs, maires, conseillers régionaux et départementaux pour les alerter sur la situation de l’enseignement de la langue.

Il leur demande de prendre une initiative qui pourrait commencer par la mise en place d’Etats Généraux pour la transmission de la langue aux jeunes générations.

Le chantier doit être ouvert en même temps au niveau national et régional, et l’Appel propose une liste de mesures immédiates et gratuites qui supprimeraient déjà une grande partie des obstacles.

Il est demandé à tous de faire connaître cet Appel et de sensibiliser les élus de son entourage.


 

(10/06/2018 - 11:28)

LETTRE D’INFORMATION L'EXPRESS - par beeth le 19/05/2018 - 08:28 

Logo_LExpress.pngAIDEZ L’HEBDOMADAIRE L’EXPRESS À CRÉER UNE LETTRE D’INFORMATION HEBDOMADAIRE SUR LES LANGUES DE FRANCE

La création de ce média nous semble très importante et nous vous encourageons chacun à vous inscrire gratuitement à la lettre de l’Express avec le lien indiqué ci-dessous. Il faut atteindre 500 inscrits pour pouvoir lancer le projet.

Newsletter Sur le bout des langues - L'Express
Inscrivez-vous à la newsletter Sur le bout des langues
EVENT.LEXPRESS.FR

Je vous l'avais annoncé voilà quelque temps : je m’apprête à lancer sur le site de l’Express une lettre d’informations hebdomadaire consacrée aux langues de France. Je vous avais également indiqué que j’aurai besoin d’informations et d’idées. Vous avez été nombreux à me répondre et je vous en remercie.

Ce projet reste plus que jamais à l’ordre du jour. Il reste toutefois une dernière condition à remplir : démontrer que le sujet rencontre l’intérêt des internautes. Pour cela, nous avons besoin de recueillir au préalable 500 inscriptions. Sachant, je vous rassure tout de suite, que la communication d'une adresse internet suffit : l’accès à cette lettre est et restera gratuit. Sachez aussi que les personnes concernées recevront en tout et pour tout un seul courriel : aucune autre exploitation ne sera faite de ce fichier.

Puis-je compter sur vous ?

Si oui, merci de cliquer sur ce lien https://event.lexpress.fr/inscription-lettre-info-sur-le-bout-des-langues/

Et si vous jugez le projet intéressant, pensez également à diffuser l’information autour de vous.

Merci !
Michel Feltin, chef-redacteur du service Régions de l’Express

LETTRE D’INFORMATION L'EXPRESS - par beeth le 19/05/2018 - 08:28 

Logo_LExpress.pngAIDEZ L’HEBDOMADAIRE L’EXPRESS À CRÉER UNE LETTRE D’INFORMATION HEBDOMADAIRE SUR LES LANGUES DE FRANCE

La création de ce média nous semble très importante et nous vous encourageons chacun à vous inscrire gratuitement à la lettre de l’Express avec le lien indiqué ci-dessous. Il faut atteindre 500 inscrits pour pouvoir lancer le projet.

Newsletter Sur le bout des langues - L'Express
Inscrivez-vous à la newsletter Sur le bout des langues
EVENT.LEXPRESS.FR

Je vous l'avais annoncé voilà quelque temps : je m’apprête à lancer sur le site de l’Express une lettre d’informations hebdomadaire consacrée aux langues de France. Je vous avais également indiqué que j’aurai besoin d’informations et d’idées. Vous avez été nombreux à me répondre et je vous en remercie.

Ce projet reste plus que jamais à l’ordre du jour. Il reste toutefois une dernière condition à remplir : démontrer que le sujet rencontre l’intérêt des internautes. Pour cela, nous avons besoin de recueillir au préalable 500 inscriptions. Sachant, je vous rassure tout de suite, que la communication d'une adresse internet suffit : l’accès à cette lettre est et restera gratuit. Sachez aussi que les personnes concernées recevront en tout et pour tout un seul courriel : aucune autre exploitation ne sera faite de ce fichier.

Puis-je compter sur vous ?

Si oui, merci de cliquer sur ce lien https://event.lexpress.fr/inscription-lettre-info-sur-le-bout-des-langues/

Et si vous jugez le projet intéressant, pensez également à diffuser l’information autour de vous.

Merci !
Michel Feltin, chef-redacteur du service Régions de l’Express

(19/05/2018 - 08:28)

Ni SUD, Ni PACA, mais PROVENCE ! - par beeth le 23/12/2017 - 11:30 

paca1.jpg

NOUS NOUS VÎMES 3 000…

Une pétition lancée par Hervé GUERRERA

Conseiller Municipal d'Aix-en-Provence - Ancien Conseiller Régional

En 4 jours la pétition sur Change.org « Ni SUD, Ni PACA, Mais PROVENCE ! Rendons enfin son nom à notre région ! » a recueilli 3 000 soutiens venus de toute la région et d’ailleurs.
Des personnalités éminentes, comme M. Aillagon ancien ministre de la Culture, ont fait savoir que « PROVENCE » est le terme le plus approprié pour dénommer notre région.
La PROVENCE est diverse. Des montagnes à la Mer, des collines aux plaines, des villes aux espaces naturels notre région propose toutes les beautés et tous les climats.
Le Président Muselier n’a de cesse que de promouvoir SUD au très mauvais prétexte que « PROVENCE » ne serait pas adaptée à l’ensemble du territoire régional.
C’est oublier que SUD, comme PACA, ne représente rien, ni personne !
C’est refuser, à l’heure de la démocratie participative et des réseaux sociaux, le droit aux citoyens de s’exprimer et grand MERCI à celles et ceux qui se mobilisent, encore et toujours plus, sur change.org.
C’est ignorer l’Histoire de cette région quand le Pays Niçois s’appelait les « Terres Neuves de PROVENCE », quand sur la monnaie qui avait cours à Embrun, et au-delà, était frappé « PROENCIA - PROVENCE ».
C’est taire qu’apposée sur les murs du Conseil Régional figure cette plaque où Frédéric Mistral définit ainsi, dans notre langue, le territoire provençal :


Despièi l'urouso Niço ounte l'arange crèis,
Despièi lis Isclo d'Or ounte jogo lou pèis,
Jusqu'au bàrri neven que Briançoun aubouro,
Depuis l'heureuse Nice où croît l'orange,
depuis les Îles d'Or où le poisson se joue,
jusqu'au rempart de neige que Briançon élève


La PROVENCE, des Grecs et des Romains, des villes franches, du droit écrit, de la constitution provençale, des consuls, des grands citoyens et de la république nous rassemble tous.
La PROVENCE n’est pas un nouveau carcan centraliste ! C’est une valorisation de chacun de nos territoires, de chacune nos spécificités et le blason de la région le résume parfaitement.
La PROVENCE est connue et reconnue y compris à l’international, contrairement à PACA, ou à un SUD qu’on ne saurait situer. Elle est porteuse d’identification culturelle et de dynamisme économique donc d’emplois.

NOUS DEMANDONS, PLUS QUE JAMAIS ET AVEC LA PLUS GRANDE DÉTERMINATION, AU PRÉSIDENT MUSELIER DE RENDRE, ENFIN, SON NOM HISTORIQUE DE « PROVENCE » À NOTRE RÉGION !

Ni SUD, Ni PACA, Mais PROVENCE ! Rendons enfin son nom à notre région !
 

Ni SUD, Ni PACA, mais PROVENCE ! - par beeth le 23/12/2017 - 11:30 

paca1.jpg

NOUS NOUS VÎMES 3 000…

Une pétition lancée par Hervé GUERRERA

Conseiller Municipal d'Aix-en-Provence - Ancien Conseiller Régional

En 4 jours la pétition sur Change.org « Ni SUD, Ni PACA, Mais PROVENCE ! Rendons enfin son nom à notre région ! » a recueilli 3 000 soutiens venus de toute la région et d’ailleurs.
Des personnalités éminentes, comme M. Aillagon ancien ministre de la Culture, ont fait savoir que « PROVENCE » est le terme le plus approprié pour dénommer notre région.
La PROVENCE est diverse. Des montagnes à la Mer, des collines aux plaines, des villes aux espaces naturels notre région propose toutes les beautés et tous les climats.
Le Président Muselier n’a de cesse que de promouvoir SUD au très mauvais prétexte que « PROVENCE » ne serait pas adaptée à l’ensemble du territoire régional.
C’est oublier que SUD, comme PACA, ne représente rien, ni personne !
C’est refuser, à l’heure de la démocratie participative et des réseaux sociaux, le droit aux citoyens de s’exprimer et grand MERCI à celles et ceux qui se mobilisent, encore et toujours plus, sur change.org.
C’est ignorer l’Histoire de cette région quand le Pays Niçois s’appelait les « Terres Neuves de PROVENCE », quand sur la monnaie qui avait cours à Embrun, et au-delà, était frappé « PROENCIA - PROVENCE ».
C’est taire qu’apposée sur les murs du Conseil Régional figure cette plaque où Frédéric Mistral définit ainsi, dans notre langue, le territoire provençal :


Despièi l'urouso Niço ounte l'arange crèis,
Despièi lis Isclo d'Or ounte jogo lou pèis,
Jusqu'au bàrri neven que Briançoun aubouro,
Depuis l'heureuse Nice où croît l'orange,
depuis les Îles d'Or où le poisson se joue,
jusqu'au rempart de neige que Briançon élève


La PROVENCE, des Grecs et des Romains, des villes franches, du droit écrit, de la constitution provençale, des consuls, des grands citoyens et de la république nous rassemble tous.
La PROVENCE n’est pas un nouveau carcan centraliste ! C’est une valorisation de chacun de nos territoires, de chacune nos spécificités et le blason de la région le résume parfaitement.
La PROVENCE est connue et reconnue y compris à l’international, contrairement à PACA, ou à un SUD qu’on ne saurait situer. Elle est porteuse d’identification culturelle et de dynamisme économique donc d’emplois.

NOUS DEMANDONS, PLUS QUE JAMAIS ET AVEC LA PLUS GRANDE DÉTERMINATION, AU PRÉSIDENT MUSELIER DE RENDRE, ENFIN, SON NOM HISTORIQUE DE « PROVENCE » À NOTRE RÉGION !

Ni SUD, Ni PACA, Mais PROVENCE ! Rendons enfin son nom à notre région !
 

(23/12/2017 - 11:30)

Une aventure de Loup en occitan - par beeth le 10/03/2016 - 18:43 

Le loup qui voulait changer de couleur


Les éditions Auzou ont contacté l’AELOC pour éditer une version en occitan des aventures de Loup.

L'album a été traduit en provençal, graphie classique.

Il paraît enfin en ce début d'année 2016 et il est bien sûr disponible sur le site de la boutique de l’AELOc et dans toutes les bonnes librairies.


LOUP_occitan.jpg

Une aventure de Loup en occitan - par beeth le 10/03/2016 - 18:43 

Le loup qui voulait changer de couleur


Les éditions Auzou ont contacté l’AELOC pour éditer une version en occitan des aventures de Loup.

L'album a été traduit en provençal, graphie classique.

Il paraît enfin en ce début d'année 2016 et il est bien sûr disponible sur le site de la boutique de l’AELOc et dans toutes les bonnes librairies.


LOUP_occitan.jpg

(10/03/2016 - 18:43)

30/10/2020 - 01:20

Formulaire d'adhésion à l'AELOc-paiement sécurisé par CB

Propulsé par HelloAsso