En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » L'olivier qui ne meurt jamais...
 
    Imprimer la page...
    Imprimer la section...
 
 
 
 
 

L'olivier qui ne meurt jamais...

L'olivier qui ne meurt jamais
 
Le grand gel de 1956 a fait reculer la culture de l’olivier, jusqu’à ce qu’on se souvienne qu’il fait une huile propice à la santé. Alors on s’est aperçu que les arbres n’étaient pas morts. On en a même trouvé plus au nord qu’on ne pensait.
      C'était en février 1956 et dans la journée il avait fait un temps doux, avec une quinzaine de degrés, quoi ! Mais, ensuite, dans la nuit, la température était descendue à moins 12 degrés. Le choc thermique fut tel que tout fut gelé. Il faut dire qu’avec le temps doux, la sève était montée dans les arbres, et c'était elle qui gelait. Ainsi fut détruite la partie aérienne des oliviers, leurs pieds et leurs branches. Mais les racines, elles, ne furent pas touchées. C'est pour cela que nous trouvons dans les oliveraies d’aujourd'hui des troncs qui sont en réalité des rejets d’anciens oliviers qui nous donnent maintenant des arbres qui ont cinquante ans.
      Pourtant, de plus en plus, les oléiculteur ont abandonné le métier après 1956, et le désastre ne fut ni écologique ni social, car ils sont tournés vers le travail de la vigne. On constate qu'aujourd'hui, les gens montrent de l'intérêt pour l’huile d’olive et c'est pour cela que nos agriculteurs se tournent à nouveau vers l’olivier. On parle maintenant de régime crétois, et nous savons que l’huile est plus que bonne pour la santé, pour les cheveux, les ongles, le teint de la peau et pour vivre vieux.
      Il faut savoir qu’en France, on consomme dix fois plus d’huile d'olive que ce que nous en produisons. L'essentiel nous vient de Grèce, d'Espagne, d'Afrique du Nord et d'Italie. Comme elle est rare et chère, des propriétaires ont ressucité leurs oliveraies pour avoir une production d’huile à la maison.
      On dit de l’olivier, comme il ne meurt pas quand il gèle, que c'est un arbre éternel. De plus, il y a quelques années, on en a trouvé un dans les Alpes, ce qui est incroyable ! En effet, on avait toujours cru que l'olivier ne poussait pas au nord de Sisteron ; pourtant, après un incendie, en 2004, les forestiers en retrouvèrent un, dans une vallée près de Laragne. Ses gènes sont étudiés pour voir s'il ne serait pas possible de trouver une variété d’oliviers qui résisterait au froid. Allez savoir si demain ils ne pourraient pas pousser au Groenland…
 
Olivesgel.jpg
Photo : Increvable l’olivier ! Le gel ne le tue pas complètement.


Date de création : 05/12/2010 - 14:50
Dernière modification : 23/01/2011 - 13:37
Catégorie : Enseignement - Les articles d'Aquò-d'Aquí pour la classe

Page lue 12014 fois

Nouveautés du site

(depuis 45 jours)
Infos/Nouvelles
16/01/2020 : - Manifestations